Quels sont les web design tendance pour cette année 2017 ?

web design tendance

Pour que l’utilisateur reste fidèle sur votre site, il faut lui créer un environnement attractif, s’inspirant d’un web design actualisé. Le travail consiste à optimiser la lecture du site web grâce au graphisme et de créer un esthétisme visuel pour votre image de marque. Ci-après la sélection pour l’année 2017.

Grille : Utilisation créative de l’espace neutre

Alors que 2016 amorçait la tendance du flat design enrichit, l’inspiration web design 2017, s’oriente vers des designs sobres et épurés, très minimalistes. On préfèrera mettre en avant le contenu dans une mécanique de mouvement bien travaillé où la forme s’efface pour laisser s’exprimer le fond. Grâce à cette dynamique fluide de l’œil amené par le scroll, la tendance web 2017, se concentre plus sur la composition et l’UX. Une mise en page dynamique et intuitive, aident le visiteur à naviguer et s’informer de votre contenu web.

Mise en page et Logo

La tendance web 2017, en termes de mise en page, concerne le contenu divisé ou split. On sait que l’œil est plus attiré par l’image que par le contenu. Alors en scindant et en ajoutant de l’image, on permet à la page d’être plus lisible. Ceci permet également d’alléger le contenu et de réduire le temps de chargement de votre page. A noter, que ce critère est aujourd’hui une recommandation SEO de Google. Pour le logo, l’inspiration web design s’oriente davantage sur la simplification des formes pour un résultat plus graphique et plus épuré. La tendance se concentre sur la typographie manuscrite, qui donne un aspect plus personnel et plus humain au logo, car c’est comme dessinée à la main.

Interface (Semi-Flat) et Police (Bold, Fat & Beautiful)

Inspiré par le Material-Design, on cherche ainsi, à donner du volume au Flat-design tout en gardant son aspect très épuré. La solution à ce manque de dimension a donc été d’apporter de légers dégradés, des ombres portées diffuses ou des ombres internes. En superposant les couches, on multiplie l’animation et la compréhension pour un Flat 2.0. Pour les polices, c’est fini les polices conventionnelles et timides, aujourd’hui l’inspiration se porte sur le contenu. Pour pallier à cet objectif, on ose des polices de caractères taille XXL et extravagantes. On pense concis et pour que le message passe, on jouera sur les contrastes et la mise en valeur de certains éléments. Pour les couleurs, l’inspiration web design s’oriente vers les couleurs vives et dégradées.

Création d’un site internet : quels sont les tarifs d’un webdesigner ?

webdesigner

Concevoir une interface web ergonomique et pratique d’utilisation, est un impératifpour maximiser le trafic sur son site et ainsi augmenter la popularité de sa marque, son organisation ou encore son événement. Combien cela coûte-t-il de faire appel à un webdesigner et infographiste ? Comment s’expliquent les écarts de prix ?

Tarif d’une infographie et d’un web design

Le prix du webdesigner pour la création d’un site internet, dépend de plusieurs critères. La création d’éléments graphiques non fournis aura un poids dans le montant total de la facture. Assumer la réalisation d’un projet de A à Z coûtera évidemment plus cher que la «simple » mise en place d’éléments fournis par l’entreprise au graphiste. Bon à savoir : une infographie réalisée en HTML coûtera généralement plus cher que si elle est faite avec des logiciels de PAO. Les écarts de prix s’expliquent donc par la différence entre les prestations réalisées par les professionnels. Ci- après quelques repères pour estimer le tarif d’un site internet :

Tarifs site vitrine simple professionnel (blog) et site vitrine évolué

Pour la création d’un site vitrine simple constitué de : quelques pages de contenus, sans développements métiers, un formulaire de contact, une inscription éventuelle à une lettre d’information, une page d’informations légales, le budget moyen se situera autour de 2.500 € HT (exemple de tarif pour un site vitrine développé à partir de WordPress avec système d’administration permettant d’ajouter des contenus et gérer les contenus existants). Pour un site vitrine évolué qui intègre des développements métiers ou des modules WordPress, de la création d’animations ou de contenus, ou encore un nombre plus important de pages, le prix webdesigner de ce site vitrine varie de 3.000 à 4.000€ HT.

Tarifs site catalogue et tarifs e-commerce simple

Pour un site catalogue (présentation offres ou produits), qui est opéré sous WordPress, les fonctionnalités restent simples et les développements basés sur les modules existants, le prix webdesigner moyen, sera de 3.500 à 6.000 € HT. Dans le web design, la réussite de la création d’un site e-commerce dépend le plus souvent de la qualité du site, de son efficacité, de son ergonomie, de la stratégie webmarketing, mais surtout de son référencement et de la visibilité donnée aux produits en vente. Pour l’aspect création du site e-commerce et dans le cadre d’un développement effectué sur la base des fonctionnalités sous Prestashop, le budget moyen varie de 4.000€ HT à 10.000€ HT.

Études et formations : comment devenir webdesigner ?

devenir webdesigner

Le métier de Webdesigner est considéré comme la profession numérique la plus créative. Sa principale mission est de réaliser les éléments graphiques de site internet pour le rendre le plus agréable possible et d’attirer les internautes. Nous allons développer ici les détails de cette profession et des formations à suivre.

En quoi consiste le métier de Webdesigner ?

La principale mission de ce professionnel, en web design, est de concevoir et réaliser les différentes pages qui composent un site internet. Il s’occupe de créer une charte graphique cohérente et séduisante pour attirer un maximum d’internautes.Il doit aussi rendre la navigation fluide et la plus agréable possible afin de ne pas rebuter les visiteurs et, au contraire, de les fidéliser. Le Webmaster est une personne responsable d’un site internet, de sa conception à sa maintenance. Selon la taille de l’entreprise qui gère les sites, l’ensemble des fonctions peut être exercé soit par un Webmaster, soit par une équipe de plusieurs personnes avec des spécialités.

Les qualités requises

Un bon Webdesigner doit savoir être à la fois créatif et méthodique. En effet, une grande rigueur est indispensable pour exercer cette profession car le web est un outil qui ne permet pas l’à peu près. Le webdesigner doit savoir réagir vite et posséder des qualités relationnelles pour travailler en équipe avec des directeurs artistiques, des rédacteurs web ainsi que des webmasters. Un Webdesigner doit également être à l’aise avec l’informatique. Les logiciels de graphisme comme Adobe Photoshop, Illustrator, ou Flash sont ses principaux outils de travail. Le Webdesigner peut choisir de travailler seul ou de s’associer au sein d’une agence

Quelle formation pour exercer cette profession ?

Il existe plusieurs types de formation pour étudier le web design. Les profils des webdesigners sont nombreux. Certains ont suivi une formation de type bac+2 (DUT, BTS), spécialisée en création graphique, bac +3 à 5 en arts graphiques, arts appliqués, informatique avec option web design au sein de licences professionnelles. On peut également suivre un cursus d’école de graphisme ou avoir opté pour l’alternance, un parcours qui séduit les recruteurs. L’expérience est indispensable pour trouver un poste. Parmi les compétences à posséder, on trouve : la communication, le marketing, la maîtrise des chartes graphiques on line, ou le référencement. Il convient aussi de savoir l’usage des réseaux sociaux, les outils de création graphique et ceux de programmation et des logiciels en usage dans le développement web.

Qu’est-ce qu’un webdesigner ?

webdesigner

Le Webdesigner est le spécialiste chargé de donner un aspect visuel et ergonomique à une page web. Il contribue à en créer l’arborescence des contenus et les éléments graphiques, pour être plus accessible aux internautes. Il en définit l’architecture et l’agencement afin que chaque page et rubrique soient plus captivantes.

Parcours type d’un Webdesigner

Bien que le diplôme de Webdesigner ne soit pas requis pour exercer ce métier passionnant, il est cependant utile de suivre des formations en Communication Visuelle, notamment après un baccalauréat en Technologies Industrielles avec spécialité en Arts Appliqués. Bon nombre de ceux qui sont en activité possèdent un DUT ou un BTS, voire un Master pro en Infographie et Multimédia ou un Master pro en Création, Innovation et Informations Numériques. Il n’est pas rare de rencontrer des professionnels qui détiennent un Master en Technologie des Médias Numériques. Quelques années d’expérience peuvent conduire à une évolution de carrière vers le poste de Chef de Projet Web. Si le Designer affiche un certain sens du graphisme, il peut même prétendre à la fonction de Directeur Artistique ou de Création.

Les activités et les tâches du webdesigner

Semblable à un architecte, le Webdesigner est la personne responsable de la conception et de la réalisation du design d’une interface web. C’est un métier où la créativité et la technologie s’associent pour offrir aux internautes un site intéressant et facile à consulter. En liaison étroite avec le chef de projet et le webmaster, le webdesigner participe à la définition du cahier des charges du site à créer ou à faire évoluer : identité visuelle, charte graphique, maquette, choix des technologies utilisées pour la partie « front » du site. Directeur artistique, le webdesigner choisit le style et la place des visuels, le type et les tailles des typographies, agence et mélange les couleurs, conçoit les éventuelles animations pour permettre la meilleure hiérarchisation des éléments possibles…

Le périmètre et le domaine d’intervention du webdesigner

Le webdesigner voit son périmètre d’intervention différer suivant la structure où il intervient. Dans une PME ou en indépendant, sa liberté sera d’autant plus grande qu’il condensera entre ses mains l’ensemble de la chaîne de conception graphique et artistique. Dans les entreprises plus spécialisées, le webdesigner travaillera en équipe, en collaboration étroite avec un chef de projet et/ou des responsables artistiques et éditoriaux qui guideront et valideront son travail au fur et à mesure de l’avancement du projet.